Gabriele Basilico
Roma 2007
2010-01-29 to 2010-03-27

Après une formation d’architecte, Gabriele Basilico s’intéresse dès le milieu des années 1970 à la photographie d’architecture dont il renouvelle la pratique pour l’inscrire dans les débats d’alors sur l’habitat et la ville. Il photographie le paysage contemporain, urbain, portuaire et industriel en privilégiant un point de vue objectif et frontal, des espaces vidés de leurs habitants et de leurs usagers, des lumières fortes et des ombres profondes qui, en noir et blanc, soulignent la volumétrie et les caractéristiques graphiques des bâtiments.
À cet égard, la série Roma, réalisée en couleur en 2007, prend un caractère inédit. À l’écart des vues conventionnelles et touristiques de Rome, Roma constitue un portrait décalé de la ville par son fleuve.
Basilico traverse l’espace urbain du nord au sud en descendant le Tibre qui est, avec ses rives et ses ponts, l’épine dorsale et le vrai sujet de ce projet. C’est une forme de retour aux origines du fait urbain car chacun sait que les villes sont filles des fleuves.
Cette traversée rend compte de l’étendue urbaine. En photographe de la ville, Gabriele Basilico témoigne de la répartition des différentes zones et fonctions urbaines.
Il nous plonge aussi dans la sédimentation des différentes couches historiques de la ville. Cette Rome atemporelle livrée par Basilico prend alors un tour romantique, servi par une lumière blanche et douce, les couleurs de l’automne et la présence d’une nature qui semble encore sauvage.