Elaine Ling
Vues à FotoFest 2014 / Abandoned, Namib Desert
2014-06-27 to 2014-09-06

Inhospitalière mais d’une beauté austère, la Namibie surprend. L’attrait particulier se retrouve dans l’immensité et la splendeur de ses paysages sans fin, très peu peuplés par l’homme. Le Namib, qui signifie « vaste plaine aride où il n'y a presque rien » en langage nama, est un désert aux couleurs ocres et aux hautes dunes sculptées par les vents dominants. La vie a dû s'adapter pour subsister.

Dans le Sud-Ouest de la Namibie à dix kilomètres de la côte atlantique, montée sur une petite colline, se trouve Kolmanskop, une ville minière abandonné. Le sable s’engouffre de partout, à travers les portes, les fenêtres, les trous béants des toits… recouvrant petit à petit toute trace de présence humaine.

Sur les photos de la série Abandoned, Namib Desert d’Elaine Ling, personne n’est visible et tandis que que les photos touristiques classiques de Kolmanskop nous montre l’Absence, son travail met en exergue la Présence.
Le papier peint sur les murs, un évier rempli de sable dans une chambre, le rayonnement intense à l’intérieur des habitations de ce qu'elle appelle la «lumière hurlante…» C’est l’omniprésence de l'humain qui transforme cet espace désertique en un lieu mythique.