Nolwenn Brod
Ar Gouren et autres visions
2014-09-12 to 2014-10-25

Chez Nolwenn Brod, les jeunes lutteurs se mettent à l’épreuve par la confrontation physique en une lente chorégraphie, corps lourds de chair, de puissance, puis de fatigue, dans un rituel immémorial d’embrassement/embrasement de soi, de l’autre et du monde. Comme autant d’invocations païennes ou sacrées des forces telluriques, elle saisit l’affrontement des corps dans les paysages crépusculaires et hors du temps de la Bretagne.

Il est alors question ici, en quelque sorte, de rites initiatiques. Les images de Nolwenn Brod et celles de Martin Bogren se rejoignent en ce qu’elles retranscrivent l’expression d’un débordement de force brute, d’une intensité adolescente, de ce qu’on pourrait qualifier de fureur de vivre qui vient trouver son exutoire.