Manit Sriwanichpoom
Manit Sriwanichpoom
Galerie VU' 2007-05-16 to 2007-07-28

Mister Pink est un acteur Thaïlandais. Il est en fait une créature inventée et dirigée par Manit Sriwanichapoom, artiste activiste qui utilise la photographie et le transforme en élément révélateur. Excessif, éternellement vêtu d’un costume de soie d’un spectaculaire rose flashy, sans expression, il pousse immanquablement un caddie de la même couleur que sa veste et est accessoirisé d’une téléphone portable du même rose…Au gré des séries que conçoit Manit – qui les réalise très rapidement -, il va tour à tour devenir élément, ridicule, voire grotesque, de la critique du tourisme ou de la consommation, s’intégrer dans des photomontages qui dénoncent le massacre des étudiants et même venir à Paris pour figurer dans des scènes qui battent en brèche les clichés du public Thaï sur notre capitale.
A la fois radical et plein d’humour, jouant avec le kitch tout en restant fidèle au sérieux du propos, l’ensemble met à la fois en valeur un numéro d’acteur minimaliste et désopilant et le talent du metteur en scène qui fait souvent référence au cinéma et à la peinture (le déjeuner sur l’herbe, par exemple, à Paris).
Après les attentats terroristes en Indonésie, Manit a emmené son modèle sur les sites les plus célèbres du pays, de temples en falaises, pour des paysages subtils dans lesquels Mister Pink et son caddie viennent interroger l’industrie touristique que cherchait à déstabiliser la violence. Le Paradise s’avère alors, une fois de plus, aussi sublime ou surprenant dans sa nature que dérisoire dans sa consommation.
Ce travail amusant, apparemment léger, revendiquant la mise en scène comme modalité d’affirmation du point de vue, est une prise de position militante qui se fonde sur l’efficacité d’un dispositif. S’il n’est qu’un aspect d’une œuvre multiple, il en est certainement le versant le plus original. Aux dernières nouvelles, alors que la collaboration entre Manit et Mister Pink va vraisemblablement se terminer, il devrait donner matière à une statue. Une autre forme d’éternité.

Christian Caujolle