Isabel Muñoz
Isabel Munoz
Galerie VU' 2004-11-05 to 2005-01-08

Les Surma d’Ethiopie sont une tribu de guerriers et de bergers, et l’une des dernières au monde à vivre nue. Après une longue approche, Isabel Munoz a pu – et su – les photographier en une série de portraits, de détails du corps, d’attention à la pose, de confrontation aux regards qui dresse un impressionnant panorama d’une population singulière, de sa culture, de son savoir faire.

Isabel Munoz a été fascinée par la pratique des hommes qui, partis surveiller leurs troupeaux sur le plateau, passent leur temps à se décorer mutuellement.

Peintures corporelles effectuées avec les mains, comme des caresses graphiques que le regard de la photographie va à son tour caresser en apprivoisant la lumière. Herbes, doigts, peignes, éléments végétaux tamponnés inventent des paysages de corps sublimes.

La photographe, fidèle à son approche, passe avec élégance de l’installation dans le paysage de ces corps qui sont de véritables architectures à l’attention pour des fragments sensuels et graphiques. Elle les transcrit ensuite dans des tirages au platine de grand format qui rendent palpable le grain de peau inscrit dans le grain de la photographie.

Tout n’est que sensualité et dépassement de la représentation, capture de la lumière et inscription des formes. Comme la preuve qu’il est possible, par passion, de renouveler radicalement le genre que l’on pouvait croire disparu de la photographie ethnologique ou ethnographique.

Pour dire simplement que, étrangère à l’exotisme, la photographie peut continuer à être à l’œuvre, loin de nos ethnocentrismes, et produire de la forme, de l’émotion et du sens. En nous renvoyant, à sa manière, aux tous débuts de l’histoire de l’humanité.

Christian Caujolle.